Les valeurs : souvent évoquées voire revendiquées,  trop rarement explicitées.

Je veux dire : rendues claires et précises pour ceux auxquels elles sont énoncées : public, clients, électeurs, amis etc.

Dans son sens originel, dès le XIIème siècle, la valeur désigne le courage, la vaillance guerrière, la bravoure au combat, la hardiesse, la combativité.  Exemple : un chevalier valeureux

Source : toupie.org 

En mode Inventaire à la Prévert, voici d'ailleurs une liste de mots et d'expressions associés à ce nom féminin, issu du latin Valere -  valoir,  qui nous renvoient à sa complexité.

  • Valeur sociologique   
  • Valeur financière
  • Mesure mathématique
  • Quantité
  • Valeur perçue vs valeur réelle
  • Durée d'une note
  • Valeur d'un titre négociable
  • Valeur symbolique
  • Valeur esthétique
  • Valeur ajoutée
  • Qualités physiques, intellectuelles, morales d'un être, qui le rendent digne d'estime et de mérite
  • Valeur idéologique

 

  • Valeur d'un mot et de sa justesse, de sa capacité à représenter une idée
  • Valeur d'un argument, d'un raisonnement,  objectivement
  • Valeurs individuelles, personnelles, convictions,  subjectivement
  • Valeurs universelles, valeurs communes,  valeurs d'une tribu, d'une société, d'une époque
  • Valeurs supérieures, valeurs inférieures, valeurs vitales, valeurs nobles, valeurs suprêmes
  • Echelle des valeurs, hiérarchisation des valeurs

Valeurs : un mot à facettes

Et j'en retiens deux qui inspirent ma pratique du coaching. 

Dans le registre des Beaux-Arts* : degré de clarté d'un ton, relativement aux autres tons d'une peinture. La distribution des valeurs dans un tableau  permet de rendre le modelé des objets et la profondeur de l'espace.

Le sens que j'y vois pour mon travail de coach est celui de la mise en relief : rendre plus visible ce qui doit l'être afin que la personne que j'accompagne trouve le chemin du développement qui lui convient personnellement.

Dans le registre Littéraire* : c'est ce qui remplit les conditions requises pour être valable. Importance, prix attaché subjectivement à quelque chose. Ce qui est donné comme un idéal à atteindre, quelque chose à défendre.

Le sens que j'y vois pour mon travail est celui de l'accompagnement de chacun à trouver les ressources nécessaires pour réussir ce qui est valable pour soi, ce qui a du prix pour soi.

*Source : larousse.fr  

 

En tant que coach, mes valeurs guident mon travail. Elles sont ma boussole, ma ligne de conduite.  A visée équilibrante et émancipatrice, mes valeurs sous-tendent ma pratique du coaching :

  • Visée équilibrante  :  toute personne animée par une ambition, un projet, quels que soient son âge, son métier, son histoire, sa situation, peut/doit s'exprimer et être légitimement entendue et soutenue dans le contexte du coaching.   

Cet équilibre passe par l'inclusion : accueil, d'abord, de tous les points de vue ; par la parité : le fait de travailler ensemble côte-à-côte, avec nos expertises respectives ;  par le non-jugement. 

Cet équilibre nourrit la perception positive, la conscience de soi, la confiance en soi ; il renforce la stabilité de la personne accompagnée dans la conduite de son changement.

Je suis garante de l'équilibre dans la relation, dans le cadre du contrat de coaching.

 

  • Visée émancipatrice  : accompagner et soutenir la recherche de l'autonomie dans la difficulté rencontrée

Il s'agit pour moi que l'on travaille ensemble dans une quête émancipatrice, écologique pour mes clients et sécurisée. Ainsi, ils progressent et gagnent en autonomie dans la résolution de la difficulté qui les a amenés au coaching.

Si la visée de mon travail de coach professionnel est équilibrante et émancipatrice,   quelques autres valeurs guident mon travail et ma façon d'être en relation avec mes clients : 

Sécurité déontologique, Alliance,  Confidentialité, Respect de l'écologie des personnes, Respect de mon écologie personnelle.

 

Je termine ce billet avec ces mots d'Albert Camus qui nous donnent à penser à propos de ce que sera une action que l'on déconnecterait de toute valeur supérieure :

"Faute de valeur supérieure qui oriente l'action, on se dirigera dans le sens de l'efficacité immédiate. Rien n'étant vrai ni faux, bon ou mauvais, la règle sera de se montrer le plus efficace, c'est-à-dire le plus fort. Le monde alors ne sera plus partagé en justes et en injustes, mais en maîtres et en esclaves."
Albert Camus - Ecrivain et journaliste français,   1913 - 1960

L'Homme Révolté, 1951


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.